Pré-enseignes, pollution visuelle ou signalétique utile ?

écologie pollution Bernay 27 Bouger Bernay
Une série de pré-enseignes sur une départementale au sud-est de Bernay.

Elle a défrayé la chronique de la presse locale en 2018. « Moyen de taxer toujours plus » selon certains commerçants, « moyen de respecter la loi » selon la mairie… Elle, c’est la Taxe locale sur la publicité extérieure (TPLE).

La TPLE est une taxe facultative basée sur la surface des dispositifs publicitaires, enseignes et pré-enseignes. La loi définit un dispositif publicitaire comme « tout support susceptible de contenir une publicité, comme les panneaux publicitaires par exemple » et la pré-enseigne comme « toute inscription, forme ou image indiquant la proximité d’un immeuble où s’exerce une activité, y compris les pré-enseignes dérogatoires respectant l’environnement ». Son coût1 établi en 2019 pour la ville de Bernay doit être au maximum de 15,70 €/m2 pour tous les dispositifs (non numériques) de moins de 50 m² et de 31,41 €/m2 pour tous les dispositifs (non numériques) de plus de 50 m². La taxe a rapporté 114 000 € en 2018 à la mairie de Bernay.

Le commerçant, l’artisan payent et la mairie taxe…

Dépassons les enjeux uniquement financiers des deux parties qui, par voie de presse locale, ont défrayé la chronique en défendant chacun uniquement leurs propres intérêts économiques. La problématique a été un manque flagrant de concertation entre le maire et ses administrés, pourtant elle suscite un grand nombre de questions qui n’ont pas été soulevées par l’ensemble des belligérants. Ces publicités et pré-enseignes sont-elles une pollution visuelle et/ou des indicateurs pour les passants (piétons et motorisés) ? Leur communication est-elle vraiment pertinente ? Drainent-elles plus de clients vers les commerces ? Faut-il une signalétique homogène pour l’ensemble des commerces ?

Les pré-enseignes ont-elles encore une utilité ?

 

Elles ont poussé notamment près des bords de routes dans les années 70. Les pré-enseignes sont-elles aujourd’hui encore utiles alors que près de 75 % de la population2 possède un smartphone ? Celui-ci permet, pour toute entreprise possédant un minimum de connaissance dans le référencement internet, d’être localisée grâce à son propre site web et avec les multiples applications telles que Mappy, Google Maps, Apple Maps Connect… pour ne citer que les gratuites.
Nous pensons que ces pré-enseignes ont perdu non seulement de leur utilité mais surtout que leur inesthétisme, dû à un graphisme souvent déplorable, dépare le paysage périurbain.

Un règlement local de publicité, si Bernay s’y appliquait ?

Enseigne lumineuse sur verso de panneau 4×3.

De nombreuses villes ont établi un règlement local de publicité afin de réduire la taille et le nombre de ces panneaux publicitaires en constituant des groupes de travail auxquels participaient tant les élus, les entreprises que les citoyens. Notons que des villes comme Enghiens-les-Bains ont, a minima, réglementé le revers de ces panneaux en rendant obligatoire un « carter de protection esthétique, dissimulant la structure».
Invitons nos artisans, commerçants et entreprises de Bernay à préserver nos paysages et à réaliser quelques économies… et Monsieur le maire à plus d’imagination que la simple taxation afin de préserver une jolie ville classée Ville d’art et d’histoire et d’éviter par exemple tout message mercantile tel que « le sac de pomme de terre à 5,95 € les 10 kilos ».

Jerry Ned

1 Coût 2019 pour les dispositifs publicitaires et pré-enseignes (affichage non numérique) pour les villes de moins de 50 000 habitants. 
2 Équipement en smartphone en 2017, source : ARCEP. Équipement en smartphone en 2019, source Statista.
3 Règlement local de la publicité des enseignes et pré-enseignes de la ville d’Enghien-les-Bains par arrêté préfectoral de septembre 2009.

Cet article vous a intéressé ?

Notez-le !

Note moyenne 3.5 / 5. Nombre de vote : 28

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

1 Commentaire

Laisser un commentaire