Le patrimoine architectural et culturel de Bernay en danger !

Bouger Bernay patrimoine 27300
Une statue de Notre-Dame de la Couture reflète l'état de délabrement du patrimoine de Bernay

Il est temps d’avoir une vision à long terme et de prendre des décisions pour sauvegarder nos édifices et bâtiments.

L’hôtel de La Gabelle à Bernay.

Les possesseurs du patrimoine de Bernay sont bien sûr la mairie pour les bâtiments relevant de son autorité, les Bâtiments de France, la région mais aussi nous, propriétaires.
Si Bernay ne possède pas de « joyau touristique » susceptible d’attirer les foules, elle possède un fort joli ensemble de maisons à pan de bois et quatre monuments inscrits à l’inventaire des Monuments historiques. Enclavé dans la vallée de la Charentonne l’ensemble en fait une très jolie ville normande que les guerres ont su préserver.
Hélas, ce patrimoine se déprécie faute d’y consacrer quelques moyens. L’hôtel de la Gabelle qui date du XVIIe s. est en désuétude depuis 2010. Fermé au public sa restauration complète serait de l’ordre de 2,5 M€ selon une étude qui date d’environ trois ans.
La basilique Notre-Dame-de-la-Couture qui date du XIVe s. est ponctuellement ouverte pour des offices mais attend une sérieuse restauration à commencer par la réouverture de la porte Taillefer (170 000 €). La restauration de l’extérieur, la réfection de la toiture, la restauration des peintures murales intérieures du XIXe s. réclament un investissement d’environ 5 M€ selon un architecte des bâtiments de France.
L’église Sainte-Croix du XIVe s., ouverte au public, nécessite elle aussi une restauration importante : stabilisation du chœur, réfection du porche et restauration de la partie latérale rue Asse pour un montant d’environ 500 000 €.
Si Bernay s’est vu attribuer le label Ville d’art et d’histoire par le ministère de la Culture en 2014, il n’en reste pas moins que la convention stipule pourtant que cette démarche intègre une « politique de restauration du patrimoine ». Il est aussi regrettable que cette excellente initiative n’est pas n’ont plus suivi l’un des objectifs de ladite convention qui précise de « sensibiliser les habitants à l’architecture, au patrimoine, à l’urbanisme et au paysage doit les conduire à se considérer comme acteurs de leur cadre de vie ».

Quelques pistes pour subvenir à tous ces travaux

À l’heure où la Mairie en est encore à faire le bilan de sa première étape de Schéma directeur de l’immobilier et se targue, dans le support municipal Bernay Info d’août 2018, « de regrouper […] de rationaliser l’usage du patrimoine immobilier municipal en cinq pôles » on pourrait se demander pourquoi ne pas avoir prévu d’en recentrer au moins quatre dans l’hôtel de la Gabelle ? Avec plus de 1000 m2 ce bâtiment pourrait encore en accueillir d’autres.
Voyons plutôt les choses avec pragmatisme… Il semble peu envisageable qu’une entreprise privée puisse rentabiliser son coût de rénovation estimé – comme nous l’avons vu plus haut – à 3,8 M€. Son emplacement visible de la place de Verdun jusqu’à la gare mérite, pour le cachet de Bernay, qu’on le restaure. Il serait donc plus économique et facile de vendre plusieurs bâtiments dont l’architecture ne mérite aucune attention (Guichet famille, Pôle solidarité et citoyenneté, Pôle service à la population…).
Les économies financières sont bien entendu évidentes : assurance, entretien, etc. Sachant aussi que les transferts de compétences vers l’intercommunalité diminuent d’autant des surfaces dédiées à la commune.
Concernant le patrimoine architectural privé de nombreuses maisons anciennes méritent un Plan de restauration prenant en compte les récentes exigences énergétiques et environnementales. Ce Plan devrait faire l’objet d’un tour de table avec des partenaires tels que la Fondation de France, les Bâtiments de France et la Région afin d’aider financièrement les propriétaires à faire face aux coûts significatifs de l’ordre de 1 000 €/m2.
Il serait enfin judicieux de préserver aussi le petit patrimoine : lavoirs, murs en bauge, appontements, hangars, étables… en aidant les associations spécialisées.
Pollux

Cet article vous a intéressé ?

Notez-le !

Note moyenne 3.2 / 5. Nombre de vote : 14

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

Laisser un commentaire